Les petits riens de Domi

Soyez les bienvenus chez moi.

4 mars, 2007

La cuisine européenne !

Classé dans : Cuisine — Domi @ 14:00

Je viens de découvrir ce site où l’on trouve des recettes bien françaises, mais aussi d’autres plus inatendues : recettes à base de roses, de lavande … (côté français) ainsi que des recettes de l’Europe de façon plus générale.

Une mine d’or !

http://www.euro-info-tourisme.com/index.html

21 février, 2007

Pain à la farine de châtaigne cuit en cocotte

Classé dans : Cuisine — Domi @ 22:41

Aprés les yaourts, je me suis lancée dans la préparation de pain à la farine de châtaigne. Par fainéantise, je l’ai préparé avec le tm : pourquoi se fatiguer à pétrir alors que tm le fait si bien ? Bref, il n’est pas indispensable, mais il est extrémement pratique :

ingrédients pain cha^taigne

 

j’y porte l’eau à 37°, y laisse la levure boulangère lever sagement, j’y pèse les ingrédients et le laisse pétrir comme un grand. Que demander de plus ?

boule de pain

Ensuite j’interviens quand même emoticone: je fais lever le paton dans un endroit sans courants d’air. Comme il faisait frais, je l’ai recouvert de la cocotte de fonte dans lequel il a cuit. Bon, ok, ce n’est pas trés élégant comme présentation, par contre c’est efficace ! C’est LA cocotte de ma grand mère ! Elle a vécu croyez moi ! Le fond n’est plus trés plat, elle est moche au possible, du coup je ne m’en servais plus mais ne pouvais me résoudre à la jetter. Je suis contente, elle a repris du service dans un domaine innatendu pour ce genre de plat : j’y cuis le pain, et c’est tip-top !

Dans l’idéal, il faut cuire le pain en prenant soin de mettre une coupelle d’eau dans le four pour maintenair un peu d’humidité. Avec la cocotte et son couvercle, ce n’est pas necessaire, la pâte a sa propre humidité qui ne s’évapore pas du coup.

hpim3975.jpg

Quand le paton a bien levé, on pétri un chouya à mains, et hop, dans la dite cocotte, mais cette fois à l’endroit, sur du papier cuisson. Re-petit temps de levage, et au four avec le couvercle.

hpim3977.jpg

Voilà le résultat ! Cela change du pain habituel, on dirait presque un gateau, c’est trés bon ! Je peux communiquer les quantités à ceux qui le demanderont.

hpim3979.jpg

 

19 février, 2007

Yaourts sans yaourtière.

Classé dans : Cuisine — Domi @ 22:43

Aujourd’hui, préparation de yaourts maison sans yaourtière, mais avec le TM31 (c’est mon super jouet, mon copain, on fait plein de choses délicieuses ensemble !)

J’ai investi dans de jolis pots de plastiques dont le fond est ammovible. Outre que cela me permet de faire des crèmes renversées dans l’assiette, c’est bien pratique pour le lavage. En plus les couleurs acidulées nous changent des tristes pots habituels. Pour faire mes yaourts, j’ai utilisé :

Ingrédients yaourts

1L de lait 1/2 écrémé le plus ordinaire, 2 ou 3 gobelets de TM de lait en poudre (selon la consistance désirée), un yaourt au lait entier du commerce (je n’avais plus de yaourt de la dernière tournée) et C’EST TOUT ! Cela donne 10 à 12 yaourts selon la taille des pots.

La méthode ? Porter 1/2 L de lait à 50° dans le tm vitesse 1, ajouter le lait en poudre, le 1/2L de lait restant, le yaourt (en dernier pour ne pas tuer les germes par trop de chaleur). On peut y ajouter de l’extrait de vanille ou autre parfum. Mixer 10 secondes vit 4 puis verser dans les pots.

Les pots sont ensuite mis dans un récipient hermétique (genre tup) où l’on verse 2 cm d’eau bouillante. On ferme le tup, et hop, dans le four éteint préchauffé à 40°. On laisse une dizaine d’heures environ sans ouvrir le four pour conserver la température stable le plus possible.

Petite astuce : sans four précis (ce serait dommage de faire fondre le tup !), ou si l’on ne veut pas réquisitionner son four pour la journée; on place le tup dans la pièce la plus chaude du logement, à un endroit où on le laissera bien en paix, et pour garder la température de fermentation, on recouvre bien d’une couverture, une couette c’est encore mieux.

Ca peut sembler idiot, mais par ici à la campagne, les personnes agées mettent encore des aliments « au lit » (carrément sous l’édredon de grand mère) pour faire lever la pâte ou garder au chaud ! Et ça marche ! Le tout est de ne pas se vautrer sur le lit ! Imaginez ma tête lorsque ma belle-mère que je connaissais tout juste m’a un jour demandé d’aller chercher les crêpes DANS SON LIT ! J’ai connu un immense instant de doute et de solitude : dois-je dire à mon homme que sa mère est folle ? Au contraire, pas folle du tout la mamie ! Les crêpes étaient bien chaudes sous l’édredon de plumes !

Yaourts ds le four

Il n’y a plus qu’à fermer les pots, mettre au réfrigérateur et se régaler ! 

yaourts finis

 

SYNDROMIQUE- FOLIESQUE |
Carnet de bord |
Le petit moulin à paroles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Make your dreams come true
| Razorblade Skin
| créativ_db